Réseaux sociaux : bulle de manipulation technologique ?

Les réseaux sociaux sont un phénomène trop récent pour en comprendre le poids exact. Ce que nous savons déjà, cependant, c’est qu’ils ont un effet inquiétant sur notre esprit, nos émotions et notre mode de vie. Il est tout aussi clair qu’ils dissimulent un mécanisme de manipulation idéologique qui n’est pas toujours visible à une analyse superficielle.

Pour les réseaux sociaux, qui ne sont rien d’autre que des activités commerciales, le comportement humain est une monnaie d’échange. Ils ont les moyens de l’étudier afin de le comprendre et de le façonner. Principalement pour le façonner. En plus de la manipulation des idées qui nous orientent vers le marché et la consommation, ils nous orientent vers des idéologies politiques et des croyances personnelles.

Beaucoup de gens se demandent si les réseaux sociaux n’exercent pas une manipulation idéologique capable de changer complètement la façon dont nous voyons la réalité. À en juger par les preuves, oui. Les mécanismes utilisés sont tellement imperceptibles qu’il est impossible de les détecter. C’est l’aspect le plus dangereux : ils nous font changer d’avis grâce à notre coopération. Si nous ne sommes pas conscients de ce qu’ils nous font, comment pouvons-nous leur résister ?

La bulle de la manipulation idéologique

Les réseaux sociaux nous ont mis dans une bulle. Ils construisent une histoire de la réalité sur mesure pour nous, ils connaissent nos peurs, nos besoins, nos goûts, nos désirs. En principe, nous décidons de ce qui doit être suivi et des sujets qui nous intéressent. Un esprit artificiel est attentif à cela et nous envoie l’une ou l’autre information en fonction des renseignements obtenus.

Ce sont donc les algorithmes qui décident pour nous. Ils déterminent les contacts que nous verrons le plus souvent et les articles que nous rencontrerons en naviguant. Si l’un de nos contacts n’apparaît pas dans les premières positions de notre tableau d’affichage, cela ne signifie pas que son dernier poste est daté. Le système a simplement décidé que ses messages ou commentaires ne devaient pas apparaître dans nos mises à jour quotidiennes.

Quelque chose de similaire se produit avec le contenu. Il serait naïf de penser que les nouvelles ou les informations que nous voyons sont les plus pertinentes ou les plus actuelles. Ce qui apparaît n’est qu’une sélection minutieuse des nouvelles en fonction de nos goûts et de nos préférences. Tout cela, bien sûr, pour que le marché puisse nous comprendre. En bref, on finit par croire que le monde est ce qui apparaît sur le net, mais ce n’est pas le cas. Nous sommes entrés dans une petite bulle conçue en grande partie par les serveurs dont nous avons « besoin ».

Les réseaux sociaux, dix bonnes raisons d’être prudent

Avez-vous déjà entendu parler de Jaron Lanier ? Il est l’une des grandes figures de la Silicon Valley, la Mecque des systèmes informatiques. En fait, il est l’un des plus brillants informaticiens de tous les temps, en plus d’être un grand critique des réseaux sociaux.

Au début, il était convaincu qu’Internet était le dernier bastion de la démocratie. Mais aujourd’hui, il estime que le web, et les réseaux sociaux en particulier, est une usine à fabriquer des chefs de tribus improbables d’une part, et des idiots d’autre part.

Son essai « Dix raisons de supprimer vos comptes sociaux maintenant » est devenu un best-seller. Chacune des dix raisons correspond à un chapitre du livre :

1. Vous perdez votre liberté de choix.

2. L’abandon des médias sociaux est la manière la plus ciblée de résister à la folie de notre époque.

3. Les médias sociaux font de vous un connard.

4. Les médias sociaux sapent la vérité.

5. Les médias sociaux retirent le sens de ce que vous dites.

6. Les médias sociaux détruisent votre capacité à ressentir de l’empathie.

7. Les médias sociaux vous rendent malheureux.

8. Les médias sociaux ne veulent pas que vous ayez une dignité économique.

9. Les médias sociaux rendent la politique impossible.

10. Les médias sociaux (vous) détestent (au fond) l’âme.

Le royaume de l’égalité

Pourquoi Lanier et d’autres philosophes comme Zygmunt Bauman affirment-ils que les réseaux sociaux font de nous des idiots ou des connards ? Est-ce qu’ils exagèrent ? Malheureusement, tout semble indiquer le contraire. L’Internet ne nous relie pas les uns aux autres, mais « les uns aux autres ».

Cela signifie qu’il fomente des microdictatures. De petits espaces habités par des êtres virtuels qui servent de confirmation à certaines idées. Nous sommes devenus plus radicaux et plus ancrés à nos idées à cause des réseaux sociaux, encore plus simplistes. Nous faisons preuve de plus d’intelligence lorsque nous utilisons nos compétences pour établir des relations avec ceux qui sont différents de nous, et non avec ceux qui nous ressemblent.

Le fait d’être enfermé dans une bulle, convaincu qu’il constitue le monde, nous rend stupides. Elle rétrécit notre horizon, nous amène à penser que nous sommes toujours du côté de la raison. En fin de compte, nous en sommes réduits à vivre dans une réalité miniature dont nous sommes les maîtres. C’est le principal symptôme de l’ignorance contemporaine et la conséquence la plus importante de la manipulation idéologique du net.